FORMULE 1
Communiqué de presse

ROSBERG / PROST / GROSJEAN / ARRIVABENE

REACTIONS EXCLUSIVES CANAL+

DANS FORMULA ONE, LE MAGAZINE DE LA F1

Ce dimanche 10 mai 2015 sur CANAL+, à l’occasion de l’émission FORMULA ONE, LE MAGAZINE DE LA F1, le pilote MERCEDES, vainqueur de la course, Nico ROSBERG, était en plateau aux cotés d’Alain PROST, Margot LAFFITE et Julien FEBREAU.  Ils sont revenus ensemble sur le déroulement du GRAND PRIX D’ESPAGNE.

Retrouvez ci-dessous des extraits scriptés de leurs interventions et de celles de Romain GROSJEAN, pilote LOTUS, et Maurizio ARRIVABENE, Directeur gestion sportive chez FERRARI, (dans l’émission LA GRILLE).

En cas d’utilisation merci de bien citer la source.


Nico ROSBERG :

« Ce week-end était fantastique, du début à la fin. La qualif était importante. Pour le départ, les mécaniciens ont remis l’embrayage de l’année dernière, cela me convient bien, j’ai eu un bon départ, c’était parfait. »
...
«  Ce week-end à Barcelone, le circuit était très compliqué. Ca ne s’explique pas, mais, de partout, il était impossible de le comprendre. Un virage comme-ci, un virage comme ça, ça changeait tout le temps, ça rendait encore plus difficile de trouver la bonne balance. »
...
« Dans la défaite il y a toujours un peu de doute.  C’est toujours la confiance, mais il y a le doute qui tape à la porte dès fois. »


Alain PROST :

« Il a remis les pendules à l’heure au bon moment. C’est vrai, c’était un peu difficile pour lui ce début de saison. »


Romain GROSJEAN :

« Un week-end compliqué du début à la fin avec très peu d’essais libres, une qualification correcte, un bon rythme de course et quelques erreurs de ma part, 2 pour être précis. Plutôt content avec ce que l’on a fait. Je n’avais pas de 4e rapport pendant toute la course, donc ça a été difficile. Et si l’on se dit que quand on a un week-end difficile on fait 8e, c’est très positif »
...
(au sujet de son accident avec un mécanicien)
« Ils se sont fait une frayeur et moi aussi, je ne faisais pas le malin. Ce qui s’est passé ? On a regardé les datas et j’ai freiné 2 mètres plus tard pour arriver au box. Il faut savoir qu’un freinage, c’est une trentaine de mètres, ce n’est pas non plus une valeur complètement débile. Les pneus avant étaient complètement à bout de vie et du coup ça a bloqué. La première solution était de ne pas shooter trop de monde et après c’est de savoir que tout le monde aille bien et je suis content que tout le monde aille bien. »


Maurizio ARRIVABENE :

« En arrivant, j’ai trouvé des gens démotivés. Chaque groupe défendait ses intérêts. Les têtes étaient basses, sans aucun sourire. Maintenant, nous sommes comme un groupe de rock sur scène, nous jouons ensemble. Cela va être une bonne musique pout tout le monde. »
...
«La ressemblance (entre Sébastian Vettel et Michael Schumacher) est liée à leur culture,  pas à leur façon de travailler. Ils ont en commun leur souci du détail mais ils ont un style de pilotage différent, un caractère différent. Sébastian est très ouvert avec l’équipe, très relax. »

Contacts presse

SEVERINE RAY 
01 71 35 24 08 Severine.ray@canal-plus.com 

MATHIEU BESSON 
01 71 35 34 94 Mathieu.besson@canal-plus.com