j1
Communiqué de presse

MOURAD BOUDJELLAL

REACTIONS DANS LE CANAL RUGBY CLUB SUR CANAL+


« JE SUIS POUR UNE LIGUE EUROPEENNE ET UNE COUPE DU MONDE DES CLUBS »



Ce 20 mars sur CANAL+, à l’occasion du CANAL RUGBY CLUB, diffusé en clair et en direct tous les dimanches, Mourad Boudjellal, président du RC TOULONNAIS, est revenu sur plusieurs sujets d'actualité concernant le rugby français.

Retrouvez ci-dessous des extraits scriptés de son intervention.
En cas d'utilisation merci de citer la source (CANAL RUGBY CLUB / CANAL+)
.




Au sujet des performance de l’équipe de France :
« Ce qu’il y a de bien c’est qu’avant on perdait les matchs, maintenant on ne les gagne pas. Il y a quand même déjà un progrès depuis un an. Mais bon, on a vu l’équipe de France qui a perdu hier, mais je reste optimiste, je trouve qu’il y a quelque chose qui est en train de se créer. Pour parler clairement, on s’emmerde quand même moins que pendant la Coupe du Monde quand on voit jouer l’équipe de France. »
 
 
Au sujet de l’écrasante victoire de Montpellier face au Racing 92 :
« Ce n’est pas une surprise. A Montpellier, il y a des moyens énormes. Mohed Altrad dépense sans compter parce qu’il veut être champion de France et ensuite gagner la Coupe d’Europe. Il a pris un excellent entraineur qui est Jake White, personne ne va le remettre en question, qui est allé signer une quinzaine de sud-africains, certains en dessous de 23 ans parce qu’il connaît très bien le marché des joueurs sud-africains, de façon a les intégrer dans le quota jiff. Il a fait ça intelligemment avec des joueurs à fort potentiel, des joueurs qui ont déjà une grande carrière, il monte un groupe qui peut faire très très mal cette année. »
 
 
Au sujet du possible recrutement du japonais Ayumu Goromaru :
« Je ne peux rien officialiser, mais je ne vais pas non plus le démentir. »
 
 
Au sujet des rumeurs de recrutement de Marc Dal Maso :
« Le problème est qu’à chaque fois que je rencontre quelqu’un (les gens disent que) c’est pour le signer, donc j’aurais déjà 300 entraineurs et 800 joueurs. C’est sûr qu’il y a des gens que j’apprécie, et j’apprécie Marc Dal Maso depuis des années, j’ai toujours dit que je travaillerai un jour avec lui, mais je n’ai pas dit que je travaillerai avec lui l’année prochaine. Ca se passe très bien avec Jacques Delmas, alors maintenant si on perd les 10 prochains matchs ça relancera le débat. »
 
 
Au sujet du calendrier du rugby français et de la formation :
« J’ai une solution pour le calendrier et pour la formation. Je pense qu’il faut intégrer qu’aujourd’hui les clubs sont professionnels et que la formation doit devenir professionnelle avec un intérêt économique pour les clubs. C’est à dire que la formation doit être revalorisée, elle doit être un actif.  (…)  Souvent, un président prend un projet émotionnel pour son club, mais pas un projet national, il est là pour défendre son club, et si demain c’est l’intérêt des clubs que de former des joueurs parce que l’on va y avoir un intérêt économique - parce que l’on va pouvoir vendre cette formation on va pouvoir thésauriser dessus - ça va totalement changer le marché, on y mettra de la compétence, on y mettra de l’énergie, du temps et ça rééquilibrera l’argent et le savoir. »
 
« En ce qui concerne le calendrier, j’ai une proposition très concrète. (…) Je dis simplement qu’il faut 2 compétitions. Une ligue européenne -il faut arrêter la coupe d’Europe ça ne sert plus à rien. Il faut une ligue européenne avec 20 clubs (…) dont 6 français, 6 anglais ; 2 poules de 10, ça fait 18 matchs, quarts, demies et finale, ça fait 21 dates. On peut avoir ensuite en dessous un TOP 12 avec des clubs français ou une équipe monte dans la ligue européenne et une équipe descend. Et ensuite, les 4 demi-finalistes de cette ligue européenne et les 4 demi-finalistes du SUPER 15 jouent une Coupe du Monde des Clubs ; 2 poules de 4, demies, finale, au total 26 dates au lieu de 39. On gagne 13 dates. On a 2 compétitions à forte valeur, une européenne et une mondiale, on a un championnat ou il ne peut y avoir que des joueurs français si on le veut, et on a réglé le problème de calendrier. Le SUPER 15, ce n’est pas le championnat d’un pays, il y a les australiens, les néozélandais et l’Afrique du Sud. Nous on doit fonctionner de la même manière, le rugby au niveau de sa géographie n’est pas suffisamment large pour supporter une coupe parce que c’est tout le temps les mêmes pays qui reviennent. Je suis pour une ligue européenne avec ces 20 équipes et le problème de calendrier est réglé. »

Contacts presse

SEVERINE RAY 
01 71 35 24 08 Severine.ray@canal-plus.com 

MATHIEU BESSON 
01 71 35 34 94 Mathieu.besson@canal-plus.com