FORMULE 1
Communiqué de presse
21/06/2015

FERNANDO ALONSO

REACTIONS EXCLUSIVES CANAL+

DANS FORMULA ONE, LE MAGAZINE DE LA F1

Ce dimanche 21 juin 2015 sur CANAL+, à l’occasion de l’émission FORMULA ONE, LE MAGAZINE DE LA F1, Fernando ALONSO est revenu sur le déroulement du GRAND PRIX D'AUTRICHE et sur ses ambitions avec l'écurie McLaren Honda. 

Retrouvez ci-dessous des extraits de son intervention. 

Source CANAL+


Sur l’écurie McLaren 

Quand vous êtes dans ce genre d’équipe vous avez une grande responsabilité parce qu’il y a une grosse histoire derrière. Il y a la fierté de courir pour un nom aussi prestigieux. Et puis il y a aussi le partenariat avec Honda qui est mythique. Quand j’étais petit, je faisais du karting et je regardais à la TV les McLaren Honda gagner avec Alain (Prost) et Ayrton Senna. Donc faire partie de cette équipe c’est une grosse responsabilité. On veut bien faire, il y a beaucoup d’attente autour de nous en Formule 1, mais j’apprécie.


Sur son accident en course

Kimi avait très peu d’adhérence (...) il a perdu le contrôle de la voiture et malheureusement pour moi  j’étais sur sa gauche (...) on a eu de la chance, surtout lui car ma voiture est passée très près de son casque. C’était vraiment une situation très malheureuse et j’espère faire mieux la prochaine fois.

Nous avions 2 voitures complétement différentes en termes de configuration aérodynamique. On voulait faire le plus de tour possible pour avoir des informations. On va essayer de compenser mardi lors des prochains essais ici (en Autriche).  Jenson Button a également eu des problèmes très tôt en course donc ce n’était pas un weekend facile. Définitivement il faut que l’on travaille très dur et que l’on reste uni car la situation n’est pas facile à vivre. C’est là que nous allons voir notre désir de victoire !


Sur le challenge McLaren Honda

Je suis un compétiteur, je veux gagner quoi que je fasse dans la vie (…) c’est un challenge, un défi. Nous sommes dans la difficulté mais cela veut dire que nous sommes dans la bonne direction !  Quand cela parait trop facile, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas en fait.

Ça va prendre du temps, ça je le savais. , néanmoins je dois reconnaitre que j’espérais un peu mieux que ça quand j’ai rejoint l’équipe cet hiver, mais je savais quand même que cette 1ere année serait difficile.

J’étais chez Ferrari pendant 5 ans, j’ai adoré me battre pour le championnat, monter sur le podium, mais ce n’était plus assez pour moi. J’avais besoin d’une nouvelle motivation, de quelque chose de nouveau. Si vous voulez gagner le championnat et battre Mercedes il faut faire quelque chose de différent. J’ai ressenti en fait que McLaren Honda voyait les choses différemment et que ça serait la meilleure chance pour moi. Ça prendra du temps mais on sera les seuls à pouvoir arrêter Mercedes !


Sur la suite de la saison

Ça sera intéressant de voir nos progrès et notre niveau de performance dans la 2ème partie de la saison après la pause estivale. On va avoir de grosses améliorations du moteur et du châssis à partir du mois de septembre.

Malheureusement on va commencer après les vacances par Spa et Monza qui sont des circuits de moteur, ça ne sera pas forcement les meilleurs pour nous. On va surement sacrifier 2 grandS prix en prenant volontairement des pénalités et après à partir de Singapour ça devrait être mieux pour nous. On veut essayer de marquer des points, se rapprocher du podium avant la fin de la saison parce que l’année prochaine on veut se battre pour le championnat. C’est sûrement une ambition un peu optimiste mais le niveau de notre rêve doit être élevé !  


 Sur les 24 heures du Mans

Le Grand Prix de Monaco, les 500 miles d’Indianapolis et les 24 heures du Mans, c’est les 3 courses les plus prestigieuses du monde. J’ai gagné 2 fois de Monaco … le Mans ça m’attire beaucoup !
J’ai été très proche de courir au Mans cette année , je peux vous le dire, avec Nico Hülkenberg chez Porsche, mais ça n’a pas pu se faire. Grace à ce qui Nico a montrer peut être que les patrons d’écurie de F1 vont voir que c’est possible de faire les deux, et qu’on me laissera faire ! Si je ne peux pas le faire quand je suis en Formule 1, je le ferai après ma carrière. 

Contacts presse

SEVERINE RAY 
01 71 35 24 08 Severine.ray@canal-plus.com 

MATHIEU BESSON 
01 71 35 34 94 Mathieu.besson@canal-plus.com ​​