CANAL FOOTBALL CLUB
Communiqué de presse
01/11/15

INTERVIEW CANAL FOOTBALL CLUB / Alexandre LACAZETTE (OL)

« Une carrière à la Benzema, tout le monde en rêve »



Sydney GOVOU, consultant CANAL+, a rencontré Alexandre LACAZETTE pour le CANAL FOOTBALL CLUB. Une interview diffusée ce dimanche.   



Comment vas tu, des choses ont changé depuis la saison passée?

« Ca va. J’ai pris plus de notoriété au sein du club. J’ai passé un été compliqué, mais maintenant c’est derrière. »


Tu es sorti grandi de cette période compliquée?

« J’ai encore appris que le monde du foot n’est pas aussi beau que l’on peut le croire. Mais j’ai grandi, oui. Ca ne me dérange pas d’avoir passé un été comme cela. »


Hubert Fournier t’a égratigné… Ca a du te blesser…

« Oui. Ca m’a blessé, mais c’était plus pour me piquer pour que je puisse revenir. Au contraire, ça m’a plus déçu qu’autre chose, après on s’est expliqué. C’était sa manière de voir les choses, on est passé à autre chose. »


Il y a eu un déclic dans ta carrière, une rencontre avec Thierry Henry. Peux tu nous raconter?

« Il m’a dit des choses auxquelles je ne pensais pas, que l’on n’avait plus le droit d’être moyen après une bonne saison, que l’on ne peut plus se satisfaire de certaines choses auxquelles je ne prêtais pas vraiment attention. Dès que l’on a ça en tête, ça permet de travailler et faire de meilleures performances. »


Te sens tu orphelin de Nabil Fakir?

« C’est vrai que Nabil me manque. C’est un super joueur. (…) Ca fait partie de ma saison, je ferais sans lui. J’ai d’autres joueur de qualité, Claudio est là, Mathieu aussi. Ce sont des profils différents, je vais apprendre avec eux et on va progresser. »


Quand tu n’as pas été sélectionné en bleu, avais tu envie d’appeler le sélectionneur pour savoir pourquoi?

« Non. J’ai envie de continuer à travailler et démontrer qu’il aurai du me prendre. Je suis plus dans le fait de démontrer. S’il ne m’a pas pris, c’est que je n’en ai pas fait assez. »


La suite logique, c’est une carrière à la Benzema?

« Une carrière à la Karim, tout le monde en rêve. (…) Si à la fin de la saison il y a l’opportunité de partir parce que j’ai fait une belle saison et que j’ai emmené le club là ou il voulait être, il n’y a pas de souci. Maintenant je suis encore sous contrat, donc il n’y a pas de problème non plus pour rester. »





CONTACT PRESSE :

severine.ray@canal-plus.com

wilfried.prevost@canal-plus.com