CANAL FOOTBALL CLUB
Communiqué de presse

Interview CANAL FOOTBALL CLUB / Lorik CANA

"L'OM m'a contacté mais j'avais donné ma parole au FC Nantes"

Le défenseur du FC NANTES, capitaine de l'ALBANIE, était l'invité du CANAL FOOTBALL CLUB ce dimanche. L'occasion pour lui de brosser l'actualité du football, du FC Nantes à la qualification de l'Albanie pour l'Euro 2016 en France.

Vous revenez en Ligue 1 après 6 ans à l'étranger, c'était une envie?
"Ca s'est fait par hasard. Je connaissais le Président Kita, on a trouvé un accord rapidement. J'avais plusieurs pistes, les Etats Unis, le Moyen Orient, et puis dans le football on ne sait jamais ce qui se passe jusqu'au dernier moment. Puis après on essaie de choisir la meilleure solution, surtout dans une année ou je dois préparer l'Euro avec mon pays."

Vous affrontez l'OM, dont vous etes supporter, dans deux semaines...
"Quand on est supporter de l'OM on le reste pour toujours. Mais c'est sur que sur le terrain je vais être le premier à vouloir les battre."

Vous auriez pu revenir à l'OM plutôt qu'au FC Nantes?
"Ca ne devait pas sortir mais avec le Président (de l'OM) ils m'ont contacté dans les dernières 48h et j'avais déjà donné ma parole au FC Nantes, et je ne me voyais pas revenir dessus même si Dieu sait que j'aime l'OM. Une parole est une parole."

Vous avez fuit le Kosovo avec vos parents, vous êtes un réfugié en quelque sorte, ce qui se passe en Europe vous touche?
"Oui tout à fait. Quand on passe par un chemin qui nous fait partir de l'endroit ou on est né, on en tire beaucoup de leçons. Parfois on oublie, on a même l'impression que ça ne s'est pas passé, puis il y a des actualités qui d'un coup te font prendre conscience que ça a existé, te remémore des souvenirs. On peut seulement être solidaire des personnes en difficulté qui n'ont pas la chance de vivre dans un pays libre comme la France."

Vous allez participer à l'Euro avec l'Albanie. C'est exceptionnel...
"Je ne pensais pas un jour réaliser ce rêve de me qualifier avec mon pays. On arrivait vraiment de plusieurs années difficiles et sombres ou le football passait après beaucoup de choses. J'ai fait le choix que me dictait mon coeur. (...) On a réussi a réunir, à donner l'image d'une réunion des albanais. Notre peuple est divisé par beaucoup de frontières, et l'équipe d'Albanie a cassé toutes ces frontières. On a réussi a convaincre les jeunes talents de venir jouer avec l'Albanie."


Contacts presse

wilfried.prevost@canal-plus.com
severine.ray@canal-plus.com