FORMULE 1
Communiqué de presse

NICO ROSBERG - INTERVIEW CANAL+


© DPPI


Cette semaine, le pilote Nico Rosberg a accordé un entretien exclusif à CANAL+, diffusé ce mercredi dans l'émission LES SPECIALISTES F1.

Retrouvez la ci-dessous scriptée. 

Source CANAL+


Comment vous sentez vous alors qu’il reste encore cinq Grands Prix cette saison ?

Je me sens bien. Je suis un peu en arrière en termes de points, donc ça ce n’est pas top mais ça a été une bonne saison. Lewis a fait encore une meilleure saison, donc ça ce n’est pas bien (pour moi) mais j’attaque, j’ai encore cinq courses. Evidemment, la différence de points est quand même grande, il me faut un peu de chance mais on a vu dans le sport que tout peut arriver. Je veux gagner les courses et ça c’est la première chose, celle qui est très importante, ensuite je peux penser au titre.

Lors des six derniers Grands Prix, vous avez perdu cinq fois des places au départ, pourquoi ?

Les règles ont changé. Maintenant on a beaucoup plus à faire nous-même lors du départ et ça a été difficile pour notre équipe en général de s’adapter. Avant, tout était parfait dans les départs. Maintenant, c’est plus difficile. Déjà pour eux (les ingénieurs), de m’ajuster la voiture avant les départs, et ensuite pour moi de faire les départs une fois que je suis en place.

Après le départ à Suzuka et la bagarre avec Hamilton, certains experts, d’anciens pilotes ont parlé de manque d’agressivité de votre part, quelle est votre réponse ?

Je suis d’accord. J’ai laissé un peu trop de place, mais c’est très difficile à juger dans la voiture, combien de place tu laisses, combien de largeur par rapport à l’autre voiture, ce n’est pas évident. Donc en regardant après, j’ai vu que j’avais laissé un peu trop de place dans le premier virage. Dans le deuxième virage j’ai voulu serrer mais je n’ai pas réussi parce que la voiture a sous-viré.

Depuis Spa 2014, comme on vous a dit, vous n’avez plus le droit à l’erreur, est-ce que vous pensez à ça pendant les courses ?

J’ai appris des choses à Spa, c’est sûr, mais c’est un évènement (isolé) et ça n’a pas bouleversé grand-chose au final, donc aujourd’hui je me bagarre avec Lewis, on connaît les règles et on doit s’y tenir, c’est simple, les règles sont claires et c’est tout.

Est-ce que vous voyez des alliés qui pourraient devancer Lewis Hamilton et vous aidez pour le championnat ?

Il y a toujours les Ferrari, c’est important pour moi qu’elles soient entre nous deux.

Dans quelques jours c’est le Grand Prix de Russie, quels souvenirs gardez-vous de l’année dernière où il y avait eu un départ assez compliqué ?

L’année dernière je me suis loupé dans le départ, j’ai freiné un peu trop tard, même beaucoup trop tard, ça m’a cassé la course. Par contre après, j’ai fait une belle remontée presque, sans pit-stop. Avec un train de pneu, de faire toute la course et d’arriver second c’était bien, mais le départ évidemment c’était nul.

Donc la revanche c’est cette année ?

Non il n’y pas de revanche, je ne pense pas à l’année dernière. Je veux gagner, j’essaye de gagner et c’est tout.

Contacts presse

SEVERINE RAY 
01 71 35 24 08 Severine.ray@canal-plus.com 

MATHIEU BESSON 
01 71 35 34 94 Mathieu.besson@canal-plus.com