j1
Communiqué de presse

YANNICK NOAH / COUPE DAVIS

INTERVIEW EXCLUSIVE POUR INFOSPORT+

JEUDI 28 JANVIER

Ce jeudi 28 janvier 2016 sur INFOSPORT+, à l'occasion du + d'INFOSPORT, le nouveau capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, Yannick Noah, est revenu sur le choix de la Guadeloupe comme terre d'accueil du 1er tour de Coupe Davis et sur ses sensations après sa nouvelle élection à la tête de l'équipe nationale.

Retrouvez ci-dessous des extraits scriptés de cet entretien. En cas d’utilisation merci de bien citer la source (INFOSPORT+)


Les déclarations de Monfils et le choix de la Guadeloupe

"La seule chose que je peux dire, c’est que j’ai parlé à tous les joueurs, une dizaine de joueurs en équipe de France, que j’ai pris une décision avec mon staff, j’avais une conviction profonde que le meilleur choix, sans aucune hésitation, pour jouer le Canada, c’est de jouer sur terre battue à l’extérieur, c’est évident. Ce choix était fait depuis un mois et demi, entériné, on va jouer à la Guadeloupe, dans 15 jours je vais donner mon équipe pour que l’équipe de France batte le Canada sur terre battue à la Guadeloupe, tout le reste, les états d’âmes des uns et des autres rapportaient en direct pas en direct, internet pas internet, ce n’est pas mon travail."

"Je n’ai pas entendu ce qu’a dit Gaël, je connais les derniers échanges que j’ai eu avec lui, ça ne correspond pas à ce qu’on s’est dit, c’est tout ce que je peux dire."

"Je voulais jouer à l’extérieur sur terre battue, mon staff était d’accord, la majorité des joueurs étaient d’accord et si vous suivez un minimum le tennis, vous comprendrez que c’est évident, jouer sur terre à l’extérieur c’est ce qu’il y a de mieux pour nous."


Traumatisme depuis les défaites de Lille et Londres ?

"Je n’ai pas eu l’occasion de parler au groupe mais je pense oui, il y a encore des choses qui n’ont pas été dites."


Hâte de commencer ?

"Ah oui j’en peux plus de parler pendant des heures et avoir des phrases sorties du contexte, faire du buzz, j’en ai marre de la vibration négative qu’il y a autour de ça, j’en ai marre de ces ondes nazes. J’ai envie d’y être, j’ai envie d’en découdre, j’en ai marre de parler."


Peur de l’échec ?

"Je n'ai peur de rien, la pire chose qu’il puisse arriver, c’est qu’on perde, et alors ? On n’a pas le droit de perdre ? Qui a décidé qu’on n’avait pas le droit de perdre ? Quand tu fais du sport tu as le droit de perdre, je le sais j’ai fait du sport toute ma vie (…) mais par contre un truc, c’est que quand on y va, on fait tout pour gagner, et ça je sais faire, je n’écoute pas la loose, parce que la loose, regardez où elle nous mène, des histoires on parle que des histoires…"


Sur le jeu de l’équipe de France

"L’important c’est de trouver l’énergie nécessaire pour être à 100%, pour faire gagner des points à l’équipe, un joueur complètement égoïste qui nous gagne trois matchs par rencontre moi je le prends tous les jours, qui nous gagne deux simples et un double à chaque fois, je le prends tous les jours, mais on n’a pas ce joueur, il n’existe pas, on n’a pas un joueur n°1 ou n°2, on n’a pas, on n’a pas un Murray qui gagne la Coupe Davis tout seul. On est obligé si on veut gagner de le faire en équipe, c’est une logique c’est incroyable."

Contacts presse

SEVERINE RAY
01 71 35 24 08 Severine.ray@canal-plus.com 

MATHIEU BESSON
01 71 35 34 94 Mathieu.besson@canal-plus.com